Loading...
Nouvelles technologies

Les smartphones émettant le plus d’ondes électromagnétiques

Le débit d’absorption spécifique ou DAS est un indicateur permettant une évaluation des ondes nocives et des pollutions électromagnétiques émises par nos smartphones et nos appareils électriques. Si les scientifiques s’accordent à dire que les effets sanitaires sont moindres, il est tout de même important d’évaluer leurs effets biologiques !

Qu’est-ce que le DAS ?

Les rayonnements électromagnétiques sont partout :

  • La lumière visible ;
  • Les rayons X ;
  • Les lignes électriques ;
  • Les ondes néfastes des compteurs ;
  • Les lignes à haute tension ;
  • Les micro-ondes ;
  • Les antennes-relais.

Pour la téléphonie, l’exposition aux ondes est gérée par le DAS ou débit d’absorption spécifique. C’est un indice de la quantité d’énergie électromagnétique absorbée lorsqu’on les utilise. Là où c’est compliqué, c’est que cet indice est évalué d’une façon différente dans les pays du monde. Le chiffre donné correspond toutefois aux niveaux d’exposition limite émis par le terminal.

 

Smartphone et ondes électromagnétiques : est-ce dangereux pour la santé ?

Il est important de spécifier deux sortes d’ondes smartphones :

  • Ionisants ;
  • Non ionisants.

Les premiers se trouvent dans les hautes fréquences. Ce sont les rayons X et les rayons gamma. Leur champ magnétique est suffisamment fort pour entraîner des catastrophes naturelles.

Nos smartphones émettent des ondes moins nocives et cancérogènes. Ce sont des ondes basses fréquences qui ne vont pas toucher l’ADN. Il n’existe pas vraiment d’études sur la nocivité des ondes basses fréquences. Par contre, il faut rester vigilant vis-à-vis des tumeurs du cerveau ou sinon, vous pouvez utiliser un patch protection das pour réduire au mieux les ondes.

 

Wiko, Nokia et Huawei : A surveiller de près

Si Samsung est un bon exemple à suivre en termes de rayonnements électromagnétiques, Huawei n’offre pas les mêmes résultats. En effet, ce professionnel de la téléphonie mobile est entré dans le sillage de l’ANFR pour son Honor 8. Même Archos, Wiko, Alcatel ou Nokia ont dépassé les limites d’exposition aux ondes électromagnétiques.

Heureusement pour la plupart des téléphones portables, une simple mise à jour du système permet de modifier la propagation des champs électromagnétiques et de répondre aux normes de débit d’absorption spécifique.

 

Et Apple dans tout cela ?

Apple, géant du téléphone mobile, n’a pas fait l’objet de rappel à l’ordre. Le niveau d’ondes magnétiques des téléphones se situait entre 2.50 et 2.81 W/kg. Par contre à ce jour, une étude des ondes et radiofréquences n’est pas encore parvenue à une conclusion définitive sur le rayonnement électromagnétique provenant du téléphone portable. Malgré tout, l’agence nationale de la sécurité sanitaire recommande aux personnes, passant beaucoup d’appels, de privilégier l’usage du kit mains libres pour éviter les effets des ondes sur le corps humain.

 

Précaution à prendre contre les ondes nocives

Etant donné que certains doutes subsistent, l’OMS met en pratique des mesures afin de limiter l’exposition aux ondes comme l’usage de kits mains libres ou de textos, plutôt que d’appels. Aussi, il faut éviter de dormir trop près de son smartphone ou encore de le laisser à côté de ses organes génitaux.

Outre cela, afin de vous protéger au maximum, il faut choisir les zones de bonne réception, étant donné que les zones qui captent notre smartphone font de grands efforts afin de nous garantir une excellente communication, ce qui ne fait qu’accroître les ondes. Bien évidemment, on évitera d’être scotché à son smartphone dans la voiture et surtout, on se protègera des conversations trop longues afin de ne pas fatiguer nos oreilles.

Même pour les femmes enceintes, il faut prendre les dispositions nécessaires. Il faut aussi être prudent pour les fœtus car ils sont sensibles. Enfin, il faut ajouter un maillage d’antennes relais.