Teams 2.0 s’éloigne d’Electron pour embrasser Edge WebView2

 

Windows 11 obtient la version grand public de Teams 2.0

Lors de l’événement Windows 11 du 24 juin, Microsoft a annoncé qu’ils allaient intégrer Teams dans le système d’exploitation. Leur billet de blog dit « nous sommes ravis de présenter le Chat de Microsoft Teams intégré dans la barre des tâches », notant que les gens peuvent « se connecter par texte, chat, voix ou vidéo avec tous vos contacts personnels. » Cela ressemble beaucoup à la version grand public de Teams (alias Teams pour votre vie personnelle) qui sera incluse dans Windows 11.

L’impression a été confirmée lorsque Rish Tandon, vice-président de l’entreprise pour le développement de Teams, a tweeté sur le développement, observant que Teams 2.0 (la prochaine génération de Teams) consommera « la moitié de la mémoire du même compte consommateur sur Teams 1.0. » La version, grand public couvre beaucoup moins de fonctionnalités que la version entreprise du client Teams, il est donc logique de la cibler dans un premier temps avant de la diffuser auprès des plus de 145 millions d’utilisateurs entreprise au sein d’Office 365.

Teams personnel n’a pas connu un grand succès. L’intégration du client dans Windows 11 change le paysage pour permettre à Microsoft d’envisager de supprimer progressivement le client, grand public Skype au profit de Teams. Les deux produits partagent de nombreux composants de services médias back-end et il est logique que Microsoft remplace progressivement Skype grand public par un client Teams 2.0 disponible, initialement pour Windows 11 et plus tard pour Windows 10 (et peut-être MacOS et Linux comme pris en charge par le client de bureau d’entreprise Teams).

 

La poursuite d’une empreinte mémoire plus faible

En se concentrant sur la consommation de mémoire, Tandon reconnaît implicitement la réputation de Teams d’être un monstre de mémoire. Dans le passé, Microsoft a essayé de nombreuses techniques différentes pour réduire la mémoire requise par le client de bureau. Pour Teams 2.0, il semble que le grand pas en avant soit de s’éloigner d’Electron pour utiliser le contrôle Edge WebView2 de Microsoft.

Edge WebView2 est déjà utilisé par Outlook dans le cadre du projet « One Outlook » de Microsoft pour permettre un meilleur partage du code entre les clients, notamment en rendant les OWA Powered Experiences (OPX), ou les composants développés pour OWA, disponibles pour le bureau Outlook (le chercheur de salle de calendrier est un exemple de composant partagé). En mars, Microsoft a commencé à installer la version d’exécution de la commande avec les applications Microsoft 365 pour l’entreprise (Office desktop) afin de garantir sa disponibilité sur les postes de travail. Il est logique que Microsoft exploite OPX dans Teams pour réutiliser également les composants OWA – et peut-être même créer une intégration complète d’Outlook au sein de Teams.

 

Serré avec Chromium

Lorsque j’ai interviewé Rish Tandon le mois dernier, nous avons discuté d’Electron et de la façon dont le groupe de développement de Teams bénéficie de l’implication de Microsoft dans Chromium par le biais d’Edge. WebView2 utilise Chromium comme moteur de rendu pour afficher le contenu web dans les apps, donc ce mouvement approfondit l’implication de Teams avec Edge et donne à Microsoft plus de contrôle sur les composants de développement utilisés pour Teams.

Vu la quantité de fonctionnalités que Microsoft a fourrées dans Teams depuis ses débuts en 2017, être capable d’exercer un contrôle précis sur la mémoire est une grosse affaire. Microsoft prévoit évidemment qu’ils obtiendront plus de contrôle en utilisant WebView2 au lieu de dépendre de l’appétit bien documenté d’Electron pour consommer autant de mémoire qu’il le peut. Tandon a également déclaré que Teams s’est éloigné d’Angular pour utiliser ReactJS à la place.

 

Nouvelles fonctionnalités et prévisibilité

En dehors de la réduction de l’empreinte mémoire, Tandon dit que Teams 2.0 offrira des fonctionnalités telles que le support des comptes multiples et améliorera la prévisibilité des versions. D’après ce que je comprends de la prise en charge des comptes, multiples, vous devriez pouvoir vous connecter à une seule instance des clients Teams avec des comptes de plusieurs locataires Microsoft 365 et voir toutes les équipes auxquelles vous appartenez dans tous les locataires dans un seul volet. Nous verrons. En ce qui concerne la prévisibilité des versions, les développeurs de Teams envoient de nouvelles fonctionnalités à un rythme rapide, mais manquent souvent les dates qu’ils publient aux clients. Ce serait bien si Teams glissait des dates pour peut-être 10% de leurs fonctionnalités au lieu des 35% à 40% que nous avons vus ces derniers temps.